Projection le 14 février 2008

La Peau
  • Réalisateur : Liliana Cavani
  • Sortie : 1980
  • Pays : Italy
  • Interdit : aux -16 ans
Casting :
  • Marcello Mastroianni Curzio Malaparte
  • Claudia Cardinale Principessa Consuelo Caracciolo
  • Burt Lancaster Generale Clark
  • Ken Marshall Jimmy Wren
  • Alexandra King Deborah Wyatt
  • Carlo Giuffrè Eduardo Mazzullo
  • Rosaria della Femmina Amante di Jimmy (as Maria Rosaria Della Femmina)
  • Jeanne Valérie Principessa a Capri
  • Liliana Tari Maria Concetta
  • Peppe Barra Sarto
  • Cristina Donadio Amica di Anna
  • Jacques Sernas Gen Guillaume
  • Gianni Abbate
  • Anna Maria Ackermann
  • Concetta Barra
  • Giselda Castrini
  • Antonetta Cioli Rosaria
  • Giovanni Crosio Padre di Maria Concetta
  • Antonio Ferrante
  • Nunzia Fumo
  • Giuliana Gargiulo
  • Linda Moretti
  • Elio Polimeno
  • Paolo Pieri
  • Tomas Arana U.S. Soldier (uncredited)
  • Al Braun (uncredited)
  • Bob Braun (uncredited)
  • Omero Capanna Man waving flag (uncredited)
  • Richard E. Carr Pvt. Kaminsky (uncredited)
  • Marvin I. Cohen Veterinarian (uncredited)
  • Gabriella Di Luzio Zelmira (uncredited)
  • Marc Dyer (uncredited)
  • Jack Flick (uncredited)
  • Brad Nimmo (uncredited)
  • Bruno Parisio (uncredited)
  • Steve Reardon (uncredited)
  • Gene Tootle (uncredited)
  • Dan Waddle (uncredited)
  • Anna Walter Mistress (uncredited)

Un film rare

Des petites filles et des petits garçons de huit à dix ans vendus dans la rue par leurs mères à des soldats étrangers qui les palpent en public, relèvent les robes ou glissent les mains entre les boutons des culottes pendant que les femmes crient : “Two dollars the boys, three dollars the girls ! “… Une sirène servie cuite au dîner qu’un général américain offre à une américaine puritaine et méprisante, et dont les autres convives se disputent pour savoir s’il s’agit d’un animal ou non… Des perruques vaginales blondes fabriquées pour les femmes de Naples afin de satisfaire les goûts des soldats noirs américains qui n’aiment pas les putains brunes… Une réalité hallucinée des villes italiennes où les Alliés pénètrent en 1944, que l’érudition, la culture et l’imagination de l’auteur transcendent en tableaux cataclysmiques habités, débordants. Où surgissent et sont en jeu la pitié, la grandeur, la honte, l’abjection, l’avilissement, la tendresse, la fierté et le mépris, dans un décor fascinant de fin du monde !