Projection le 14 décembre 2006

Elmer, le Remue Méninge
  • Réalisateur : Franck Henelotter
  • Sortie : 1987
  • Pays : United States of America
  • Interdit : aux -16 ans
Casting :
  • Rick Hearst Brian
  • Jennifer Lowry Barbara
  • Gordon MacDonald Mike
  • Theo Barnes Morris
  • John Zacherle Aylmer (voice)
  • Lucille Saint-Peter Martha
  • Vicki Darnell Blonde in Hell
  • Joseph Gonzalez Guy in Shower
  • Bradlee Rhodes Night Watchman
  • Michael Bishop Toilet Victim
  • Beverly Bonner Neighbor
  • Ari M. Roussimoff Biker
  • Michael Rubenstein Bum in Alley
  • Angel Figueroa Junkie
  • John Reichert Police
  • Don Henenlotter Police
  • Kenneth Packard Subway Riders
  • Artemis Pizarro Subway Riders
  • Kevin Van Hentenryck Man with Basket
  • Slam Wedgehouse Mohawked Punk
  • Daniel Frye Zoned out Clubgoer
  • Jeff Calder Himself - Singer

Un vrai film de défoncés, un trip hallucinant, aussi fun que gore

Vie paisible mais morne pour Brian, partagé entre son grand frère et sa petite amie, jusqu’au jour où il rencontre une mystérieuse créature nommée Elmer. Ayant échappé de justesse à un couple de vieillards séniles, Elmer cherche un nouveau propriétaire et Brian est la personne qui lui faut absolument, quelqu’un de simple, jeune, influençable, malléable à souhait. D’abord effrayé, Brian se laisse tenter par la gentillesse d’Elmer, et accepte que celui-ci lui injecte une curieuse drogue directement dans le cerveau. En plein trip, Brian ne se rend pas compte que Elmer profite de l’occasion pour dévorer quelques cerveaux bien frais, sa nourriture et source de vie… Connu avant tout pour sa trilogie “Frère de sang”, alias “Basket Case” Frank Henenlotter est ce genre de personne carburant au trash puissance max, largement influencé par Herschell Gordon Lewis, Russ Meyer ou John Waters. Son secret ? Tourner dans les rues les plus trash qui existent, à savoir les quartiers chauds de New York, souvent utilisés par Ferrara, Scorsese ou William Lustig. Des quartiers décrépis qui ne semblent “vivre” que la nuit, un véritable amoncellement de junkies, prostituées, cinéma X, motels bidon, maquereaux, clochards, racailles… Un enfer noir, où Henenlotter a grandi…